Oui aux lois – non aux ordres

Illustration Solenn Larnicol

 

Comme je vous le disais ici, au fur et à mesure de mes lectures et découvertes un élément de réussite des expériences d’éducation en liberté m’est apparu essentiel : les contraintes ! Mais pas n’importe lesquelles… voici un petit récap de mes réflexions récentes 😉

 

Différence entre une loi et un ordre

  • Les lois structurent l’environnement : dans certaines maisons il est obligatoire de venir prendre le dîner en famille, dans d’autres on ne doit pas faire monter le chien à l’étage, dans cette cour de récréation le coin des petits leur est réservé, etc… Les lois sont propres à chaque famille et à chaque environnement, mais sont immuables et facilement identifiables. On pourrait en écrire un règlement clair.
  • Les ordres sont ponctuels et rendent dépendant : ouvrez votre livre p. 36, rassemblez-vous tous ici pour écouter l’histoire, range ces jouets et ensuite tu viendras prendre ton bain.
    Ils rappellent sans cesse à l’enfant l’autorité absolue de l’adulte et sont donc avilissants et handicapants. À chaque ordre prononcé, nous empêchons l’enfant de décider la même chose par lui-même et en conscience : je me sens sale : j’ai envie d’un bain, j’ai faim, je me sens mieux dans ma chambre quand elle est rangée, sont autant de prises de conscience extrêmement constructives… et tranquillisantes pour l’adulte inquiet, qu’il soit parent ou enseignant !

 

Sécurité vs. précarité

Les lois (quand elles sont choisies avec parcimonie) sécurisent l’enfant en apportant un cadre fiable et indiscutable, elles l’aident à trouver sa place dans un environnement ordonné.
Tout au contraire, les ordres le placent dans une situation très précaire : il peut sans cesse être sorti de son jeu/travail sans préavis et doit toujours se tourner vers l’adulte pour recevoir la suite de son “programme” et son approbation concernant l’ordre précédent.

 

En résumé

  • Les lois sont fiables, je les connais toutes et elles s’appliquent à tous, elles me rassurent et m’aident à me concentrer sur mes activités sans être dérangé par du désordre. Elles m’embêtent parfois, surtout au début, mais une fois que j’y suis habitué elles deviennent faciles et je les respecte sans m’en préoccuper vraiment.

Tu te souviens qu’on se brosse les dents entre le dîner et le coucher : tu préfères le faire avant de commencer ce jeu ou après ?

  • Les ordres me demandent une vigilance constante sur l’extérieur et m’empêchent donc de me concentrer sur ce que je fais, ils me rendent dépendant et précaire (et on me reproche ensuite d’être “assisté” !). Je ne peux pas m’y habituer car ils changent souvent, donc ils me surprennent et m’embêtent presque toujours !

Viens te brosser les dents ! Viens maintenant parce qu’après je vais oublier !

Advertisements

One thought on “Oui aux lois – non aux ordres

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s