Lit au sol #2 Suite… mais pas fin !

Lit au sol #1 On se lance ?

À chaque fois je me dis qu’il faut que je vous reparle du lit au sol, mais j’attends toujours d’avoir un avis stable, et je n’arrive pas à me fixer ! Alors bon, je vais plutôt vous parler de nos hésitations…

D’abord, j’ai enfin terminé le lit !

Avec 4 planches, une scie sauteuse, des dalles de terrasse Bricorama, une couette et un plaid premier prix de chez Ikea pour le rembourrage, une agrafeuse pneumatique, un ancien rideau gris pour la housse, voici les étapes intermédiaires, puis le résultat :

Desktop4

FullSizeRender (21)

P1030610

 

On adore
  • Le bruit des petites mains sur le parquet le matin, quand notre petit bonhomme arrive à 4 pattes encore tout chaud dans sa turbulette et avec les marques de l’oreiller imprimées sur la joue, jusque dans notre chambre à l’autre bout de l’appartement… (on a espéré à un moment que la turbulette l’empêcherait un peu de sortir, mouhaha quelle naïveté 😀 )
  • Le “coin repos” toujours à disposition dans la chambre, et dont il ne se prive pas ! Quand il est fatigué, il plonge dans son lit, mange ses renards et se cache la tête dans son oreiller… bref, des petites techniques de repos bien à lui et qui marchent vraiment. Il peut rester 10 min dans son lit, on n’entend plus rien… et le revoilà frais et dispos !

 

Pendant toute une période, le lit au sol était aussi un moyen très efficace de savoir si il était vraiment fatigué ou pas : on le couchait et on voyait. Il râlait toujours au moment où on sortait de la pièce, mais après soit il avait sommeil et dans ce cas-là il restait couché et se calmait au bout d’une minute de pleurs (cf. article Le sommeil avant tout pour avoir l’explication sur nos choix concernant le sommeil…), soit il n’avait pas envie de dormir, dans ce cas il sortait de son lit et de sa chambre pour venir nous retrouver. C’est aussi ce qui nous a rendus beaucoup plus sereins sur cette minute de pleurs, que je n’aurais pas acceptée il y a quelques mois : on savait qu’il n’hésiterait pas à sortir si on s’était trompés d’heure…

Mais petit à petit il a commencé à sortir aussi quand il était fatigué, donc il fallait le repêcher, pleurant, baillant et se frottant les yeux, le recoucher 3 fois, 4 fois. Un peu dur parfois. Il a commencé aussi à se lever la nuit…

Donc depuis quelques nuits, on a installé son petit lit de voyage dans sa chambre pour essayer de le coucher à nouveau dans un “vrai” lit (sachant que chez la nounou il dort aussi dans un lit parapluie donc il est habitué).

L’endormissement est devenu un petit paradis : il me dit au revoir de la main, s’installe avec son renard, joue un peu… puis on n’entend plus rien ! Du jamais vu dans le lit au sol, d’où il sortait direct s’il lui restait la moindre énergie. On peut donc même le coucher AVANT qu’il soit en train de s’écrouler, et le recoucher en journée s’il est fatigué à une autre heure que midi (heure de sa sieste)… que de géniales découvertes !! ❤

En plus le lit parapluie fait un peu cabane avec ses bords en filet, il a l’air vraiment bien dedans 🙂

 
MAIS
  • Il doit appeler pour qu’on vienne le sortir de son lit
  • Les réveils nocturnes n’ont pas changé (on est dans une mauvaise période…). Je ne sais pas pourquoi, j’avais un espoir avec le changement de lit 😀
  • On se casse un peu le dos en le couchant et en le levant
  • Ça ne lui sert pas de coin repos

Pour l’instant on garde donc le lit au sol comme coin repos et même peut-être comme lit pour la sieste le weekend, pourquoi pas ? Mais il dort donc à nouveau dans un lit haut pour l’instant… :-/

À suivre !

Et vous, ça se passe bien dans le lit au sol ? Vous préférez quel format ?

 

 

Advertisements

9 thoughts on “Lit au sol #2 Suite… mais pas fin !

  1. Tout d’abord merci pour ce blog, il fait tellement du bien à lire!
    Après avoir aménagé la chambre de mon petit bout de manière totalement traditionnelle pendant ma grossesse, j’ai décidé de tout modifier, un peu du jour au lendemain à ses quatre mois.
    Cela fait donc deux mois que j’ai aménagé sa chambre avec un lit au sol! OUF quel soulagement! P’tit bout peut enfin jouer dans sa chambre, regarde, observe et commence tout doucement à essayer de se déplacer. Miracle du lit au sol (avec un enfant qui rampait sur le dos et qui allait toujours se coincer la tête contre les barreaux du lit)! On peut enfin passer un temps calme avec lui, allongé à côté, paisiblement. Et p’tit bout nous dit rapidement s’il est fatigué ou non… et nous pouvons vite comprendre si nous nous sommes trompés dans son besoin de sieste en roulant, il descend de son lit et va jouer plutôt que de dormir. Cependant quand il est fatigué, il reste dans son lit avec son doudou jusqu’à s’endormir!
    Bref… Assez adepte de la pédagogie montessori au départ, je suis convaincue de ce lit et de ce qu’il apprend à l’enfant!

    Seulement voilà… depuis quelques jours… je lis, cherche, et remet tout en question. P’tit bout a un sommeil agité, se tourne et se retourne la nuit… et fini par se retrouver à l’autre bout de sa chambre sur le parquet, et se réveille en pleurant. Je me lève, le remet une fois, deux fois…. puis n’en peut plus, et voilà deux nuits qu’on l’installe dans le lit parapluie au beau milieu de la nuit. Il a 6 mois passé, et nous avons eu deux nuits complètes depuis sa naissance…

    Chaque matin, je me lève un peu fatiguée, et je me dis que ce soir, il dormira dès le début de sa nuit dans la lit parapluie… histoire d’avoir au moins une “bonne” nuit… et de tester voir si ça change quelque chose et si p’tit bout dort mieux…
    Seulement, comme toute maman… la question tourne des milliers de fois dans ma tête… et la nuit arrivée, je retente le lit au sol en étant convaincu que c’est ce qui lui faut, car l’entendre pleurer dans son lit ou il ne peut pas bouger m’est encore plus insupportable que de me relever 2-3 fois pour le remettre…

    – Il dort pour le moment sur un matelas de 60*120. Faudrait-il passer à un matelas plus grand? (et en même temps il est capable de parcourir sa chambre donc ça changerait surement rien…)
    – J’ai vu sur d’autres blog des “dreamtubes” sortent de boudins bien lourds qui feraient office de “barrières”? (il pourrait être capable de passer par dessus une fois réveillé, mais cela l’empêcherait de rouler pendant son sommeil?)
    – Peut-être a-t-il besoin d’un cadre plus “sécurisant” pour être moins agité la nuit? (je me pose souvent la question mais j’y crois pas du tout…)
    – Peut-être la question est-elle plus sur l’agitation du sommeil que sur l’adaptation du lit?… car les deux nuits complètes qu’il nous a fait était dans son lit au sol.

    Bref… il y aurait tellement de chose à dire… plein de questions… pas spécialement de réponse à avoir d’ailleurs, juste l’envie de partager avec des personnes qui vivent les mêmes choses…. car parfois l’entourage peut vite te faire culpabiliser sur tes choix…

    Like

    1. Bonjour Marion ! Merci beaucoup pour ton témoignage !! L’expérience du lit au sol est une belle chose, mais comme je le disais, avec ses avantages et ses inconvénients, et la priorité n’est pas de faire plaisir à Maria Montessori mais de DORMIR !! 😀
      Donc pour moi le meilleur conseil est “gardons l’esprit ouvert !”.
      Dans ton cas, la taille du matelas est bonne, il faut absolument que tu trouves un moyen pour qu’il y reste toute la nuit (boudins, coussins, barrières recup… même si dans un premier temps il ne peut pas en sortir – tu t’occuperas de ça quand le problème du sommeil sera réglé). Les enfants se réveillent toutes les 1h30 environ, naturellement (les adultes aussi ont ces phases d’éveil mais elles sont moins éveillées justement, sauf si on a envie de faire pipi, ou chaud, mal installé etc, dans ce cas on peut se réveiller complètement) : si à chaque petit éveil il est mal installé, il vous appelle pour être réinstallé correctement, ça me semble logique.
      Donc priorité numéro 1 : un lit adapté. Soit le lit au sol avec “barrières”, soit le lit parapluie. Ensuite tu pourras déjà voir si ça améliore ou non le sommeil, et si les nuits restent mauvaises, de chercher le problème ailleurs… Ensuite, QUAND LE PROBLÈME DE SOMMEIL EST RÉGLÉ 😀 , on pense à son indépendance, aux temps calmes avec les parents (dormir dans un lit parapluie n’empêche pas d’avoir des temps calmes dans le lit au sol en journée, soit dit en passant… 😉 ), à la déco etc ^^.
      Que penses-tu de cet ordre de priorité ?
      J’espère que tu nous feras part de votre évolution !!
      En tous cas, bon courage avec les nuits… ne te laisse pas culpabiliser par ton entourage, mais pas non plus par Maria Montessori 😉 = garde bien l’esprit ouvert pour répondre au mieux aux besoins de ton bébé… et aux tiens !
      À très vite j’espère !! 🙂

      Like

      1. Voilà des petites nouvelles!
        Nous avons réglé le sommeil de notre bout d’chou avec deux gros boudins qui délimitent le lit (une grosse taie de traversin remplie de housse de couette bien lourde et le coussin d’allaitement). Après deux-trois pleurs car il ne pouvait plus vraiment en sortir, il a pu passé des nuits complètes sans tomber de son lit. Il dort bien mieux aussi du coup la journée, le sommeil se stabilise. Et quand vraiment il n’a pas envie de dormir, il a la force et le courage de passer par dessus les boudins!
        Ce sera surement bien sûr à adapter au fur et à mesure car il ne tardera pas à faire du quatre pattes, on verra si à ce moment, les boudins suffisent ou non!
        En tout cas, merci du petit coup de main car je crois qu’on a trouvé ce qui nous convenait aussi en tant que parents!

        Like

  2. bonjour. ma fille a maintenant 2 ans et 4 mois et elle dort beaucoup mieux depuis qu’on est passée au lit au sol. mais elle bouge énormément la nuit et malgré un matelas 120×120 et des traversins, coussins, boudins, etc sur les côtés elle arrive à tomber en dormant. elle ne se fait pas mal car on a mis un tapis pour amortir mais elle se met à pleurer car réveillée en plein sommeil et toute désorientée… et du coup difficultés à se rendormir… je trouve votre cadre de lit “maison” super, c’est ce que je recherche mais je n’en trouve pas du tout dans le commerce, et nous ne sommes pas du tout bricoleur… savez vous si on peut acheter des cadres au sol de cette sorte quelque part???

    Like

    1. Bonjour Hélène,
      Merci pour votre partage ! Oui, votre fille étant grande maintenant 🙂 c’est très facile de faire autrement, il suffit de n’importe quel lit du commerce avec barrière en fait. Notre fils dort dans un lit “normal” depuis ses 22 mois environ, il n’a plus besoin d’être au sol pour être autonome !
      À bientôt !! 🙂 Océane

      Like

  3. Bonsoir,
    Je découvre votre blog avec grand plaisir ce soir !
    Je me permets juste un petit retour d’expérience sur le lit au sol. Je suis maman de jumeaux qui ont maintenant 2 ans et demi.
    Lorsqu’ils avaient 5 mois, notre petit garçon qui avait un sommeil agité a commencé à se coincer dans les barreaux du lit. Nous avons beaucoup réfléchi et avons décidé de le passer dans un lit au sol. Il semblait avoir besoin de mouvement et l’idée d’un coin disponible en journée nous plaisait également. Sa soeur semblait se plaire dans le petit cocon de son lit à barreaux donc nous n’avons rien changé pour elle.
    Tout s’est plutôt bien passé pendant quelques temps (à part les têtes ahuries des gens avec lesquels nous en discutions !!!) Mais son sommeil restait agité et je le retrouvais parfois le matin au sol, à côté du lit.
    Puis il a commencé à sortir de son lit 5,6,7 fois au moment du coucher alors que les heures semblaient plutôt calées. Je devais le recoucher systématiquement sachant que sa soeur tentait de trouver le sommeil dans la même chambre et que des entrées intempestives sont assez désagréables !
    Et puis, je ne sais pas, j’avais comme un sentiment de petit bout tout perdu dans ce grand lit ( je ne pouvais m’empêcher de les revoir tous les deux collés dans un petit lit à leur naissance, avec peu d’espace disponible).
    Alors au bout de quelques semaines et après maintes discussions avec le papa qui était plutôt favorable au lit au sol, nous sommes revenus au lit mais parapluie cette fois ! Comme cela, plus de bras ou de tête coincés ! Et à partir de là, les couchers ont été un régal et les nuits m’ont semblé moins agitées.
    Aujourd’hui, il nous fait de très belles siestes et nuits et il va se coucher volontiers.
    Sans aucune certitude, je regrette presque de lui avoir proposé ce lit au sol. Je me dis que je me suis laissée entrainée par tout ce qu’il y a de pédagogique autour ( le fait d’apprendre à se coucher seul, pouvoir sortir de son lit quand on le souhaite…) mais je ne peux pas m’empêcher, avec le recul, d’y voir quelque chose d’insécurisant pour les nourrissons.
    Ceci n’est qu’un petit témoignage avec tous les doutes qu’il comporte…
    Bonne soirée et merci encore pour vos beaux partages.

    Like

    1. Bonjour Laure !
      Merci pour votre partage très intéressant !! Je suis vraiment d’accord avec vous sur l’idée qu’on se laisse parfois emporter par le côté pédagogique sans voir les inconvénients pratiques ou affectifs… Et en l’occurence le côté sécurisant du lit “profond” est vraiment important c’est vrai. Ça dépend des enfants et c’est bien de trouver la solution qui convient à chacun (comme vous l’aviez fait d’emblée avec vos jumeaux !) plutôt que de fonctionner par principes pédagogiques 🙂 Ici, numéro 2 a 5 mois et dort (et joue) dans le lit au sol de son grand frère (qui lui est passé depuis longtemps au “grand lit”). Les nuits ne sont pas excellentes a priori plutôt pour des questions de sevrage/digestion pour l’instant, mais ça vaudrait le coup de tester le lit parapluie quand même sait-on jamais ^^
      Merci en tous cas !!

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s