Vos enfants et les écrans

Illustration : “Anya”, un joli court métrage réalisé par le studio Brown Bag Films

 

Dans les bonnes résolutions pour cette rentrée, n’oubliez pas de réfléchir à la place des écrans dans la vie de vos enfants. Pour cela, la campagne “3-6-9-12” de Serge Tisseron (qui date un peu maintenant…) reste une excellente base (vous pouvez lire gratuitement son petit livre ici) :
Capture d’écran 2016-09-01 à 18.04.44

Pas d’écrans avant 3 ans

Les enfants de moins de 3 ans ont besoin de découvrir toutes les subtilités du monde réel. Ils observent et explorent notamment les relations entre les objets, entre les humains et les objets, et entre les humains. La télé fausse leur compréhension de ces différentes relations.

Il est démontré que regarder quotidiennement la télé avant 3 ans (dessins animés, DVD…)  est délétère pour les apprentissages, notamment l’apprentissage du langage (cf. par exemple cette étude de Zimmerman & co qui montre une relation inversement proportionnelle entre le temps passé quotidiennement devant la télé et les résultats aux tests de compréhension écrite).

 

Regarder la télévision quotidiennement nuit à l’apprentissage du langage et à la compréhension du monde même si les programmes sont spécifiquement dédiés aux enfants, voire “éducatifs”

 

D’autre part, cette étude de Schmidt & co montre que la télé “en fond sonore”, c’est à dire regardée par les adultes (ou pas d’ailleurs) mais qui n’est pas destinée aux enfants qui jouent dans la même pièce, a un effet négatif important sur le jeu des enfants : leur temps de jeu est moins long et leur attention est moins soutenue.

 

Une télé allumée dans la pièce gêne le jeu des enfants et nuit à leur concentration même s’ils ne la regardent pas

 

Il y a moins d’études sur les jeux sur écrans interactifs type iPad, cependant le bon sens nous amène quasiment aux mêmes conclusions. Avant 3 ans (et même avant 6 ans…) les enfants ont un besoin irremplaçable de se familiariser avec toutes les nuances et dimensions du monde qui les entoure : les 3 dimensions de l’espace, le temps et le mouvement, l’odeur, la température, le bruit, les chocs, le goût, les rencontres, les réactions… C’est pour cette raison qu’un enfant apprend en touchant et en manipulant des objets réels.
En déplaçant l’image d’un objet avec son doigt sur un écran interactif (l’objet suivant d’ailleurs plus ou moins exactement le mouvement du doigt…), l’enfant n’apprend RIEN. Il s’entraîne seulement à agir efficacement dans un environnement non réel, ce qui n’a aucune influence positive sur sa compréhension du monde.

Peu d’études encore se sont penchées sur les effets de ces jeux sur la compréhension qu’a l’enfant du monde réel (par exemple, est-ce qu’un enfant qui passe beaucoup de temps sur un iPad anticipe aussi bien que les autres le mouvement d’un objet réel comme le rebond d’une balle sur le sol… il y aurait des choses intéressantes à étudier !). En attendant de savoir si ces jeux sont délétères, nous avons déjà toutes les raisons de penser qu’ils ne sont pas utiles et qu’ils occupent en revanche un temps qui pourrait être dédié à des vrais jeux de manipulation. Soyons donc vigilants avec ces activités, aussi mignonnes et poétiques soient-elles sur nos iPads !

 

Les jeux sur écrans ne remplacent pas la manipulation d’objets réels : il est essentiel de réduire, voire d’éviter ces activités avant 3 ans.

 

 

Entre 3 et 6 ans : pas de jeux sur console. OK pour les programmes tv spécialement dédiés aux enfants, avec modération, et toujours accompagnés.

Même si, passés 3 ans, les enfants maîtrisent mieux la différence entre ce qu’ils voient sur un écran et ce qu’ils voient autour d’eux, la télé reste dangereuse pour eux :

 

Choix des contenus

“80% des programmes regardés par les enfants de 3 à 12 ans ne leur sont pas spécifiquement destinés” (source Médiamétrie 2011) : les programmes se zappent, les pubs ne sont pas correctement contrôlées, autant de temps passé par vos enfants devant des contenus inadaptés, c’est-à-dire trop difficiles à gérer émotionnellement ou intellectuellement.

 

Accompagnement

Ce que les enfants voient à la télévision est une version exagérée de la réalité. Les émotions auxquelles ils doivent faire face à la télé, même dans les dessins animés, n’ont pas de rapport dans la plupart des cas (et heureusement…) avec celles qu’ils vivent au quotidien.

 

image

 

Ils ne sont pas capables de comprendre toutes ces émotions, d’où l’importance pour eux d’être toujours en présence d’un adulte, même devant un dessin animé (ce qui enlève la possibilité d’utiliser la télé comme “baby sitter”, ce qui est pourtant, on le sait, la principale raison de vivre des télés ! 😉 ). Ils ont besoin de cet accompagnement pendant la vidéo / le dessin animé / le film, pour pouvoir partager leur ressenti et avoir celui de l’adulte, mais ils en ont également besoin après le temps de télévision, pour être sécurisé, sans quoi ils peuvent parfois avoir d’intenses réactions d’énervement et d’impuissance une fois l’écran éteint.

 

Jeux vidéo et applications tactiles

Attention, encore une fois, aux jeux vidéo et aux applications sur écran tactile ! Vos enfants, happés par la stimulation sensorielle, peuvent passer un temps fou sur ces activités qui ne les font PAS progresser, même celles dites “éducatives” !

Jusqu’à 6 ans, les enfants n’apprennent vraiment qu’à travers leurs mains ! Tout ce qui est appris par d’autres biais que la manipulation aura une faible incidence sur leur cerveau.

Il n’est plus aussi dangereux, après 3 ans, de jouer sur un ipad. Soyez simplement conscient que ça ne peut pas être un temps d’apprentissage, alors tout le temps passé à jouer est, lui, un temps d’apprentissage.De manière générale, considérez qu’une application ou un jeu vidéo “à partir de 1 an” ne peut être utilisé qu’à partir de 3 ou 4 ans (par exemple Fiete).

Fiete-ap-iPhone-iPad-iPod-Enfant-La-Souris-Grise-1

Fiete

 

Une application classée “4+” sur l’appstore comme “Violett” propose un univers trop sombre et des actions trop complexes pour les petits, réservez-la aux enfants de plus de 7 ans.
Etc…

 

0x0ss-85

Violett

Après 6 ans

 

Je vais essayer d’éviter le post de 5 kilomètres (comment ça “trop tard” ?), donc voici simplement quelques mises en garde :

 

Choix des programmes et accompagnement

Soyez vigilants non seulement sur ce que regardent vos enfants, mais aussi sur ce que vous regardez en leur présence ! En novembre dernier, après le terrible weekend des attentats, nos élèves de grande section nous ont foudroyés : “Des voleurs vont entrer dans la maison” “Ils peuvent aussi venir à l’école” “Ils vont venir nous égorger” “Mon père va acheter un fusil et il va tous les tuer”… terribles phrases d’enfants qui ont vu des choses à la télé derrière l’épaule de leurs parents, sans recevoir aucune explication. Et évidemment, leurs petits frères et soeurs de 3 ans ont vu la même chose mais ne sont pas capables d’en parler à leur maîtresse le lundi matin…

Ne laissez pas vos enfants interpréter seuls ce qu’ils voient, et cela ne concerne pas seulement les infos sordides, mais aussi les films ! Ils ne gèrent pas leurs émotions (et encore moins celles des autres) de la même manière que vous, même s’ils vous paraissent “grands”.

 

Réseaux sociaux

Les enfants et jeunes adolescents ne distinguent pas les notions d’espace intime et d’espace public. Ne croyez pas qu’avant 12-15 ans ils seront capables de se protéger seuls du regard des autres. Accompagnez-les dans tous les cas au début quand vous les sentez assez mûrs (ça peut être 16 ans… mais pas 10).

 

Enfants hyper actifs

La télé a l’air de les apaiser sur le moment (et ça vous fait teeeellement de bien d’avoir un peu de calme à la maison !) mais faites un test : pas d’écrans pendant 1 mois ! J’ai lancé le défi à la maman d’une de mes élèves cette année, les résultats ont été incroyables, elle n’en revenait pas… Bien sûr, les enfants TDAH ne sont pas égaux entre eux, certains ne souffriront pas d’un peu de télé, voyez avec le vôtre en faisant sérieusement le test.

 

Utilisation abusive

Les adolescents qui passent une partie importante de leur journée / soirée devant la télé ou l’ordinateur ne le font pas parce qu’ils y apprennent énormément de choses, mais pour d’autres raisons… N’hésitez pas à partager vos inquiétudes avec un professionnel pour ne pas laisser une spirale délétère s’installer.

 

 

Enfin :

Les écrans permettent aussi de s’évader, d’apprendre, de rigoler, de partager !

Une fois les règles posées à la maison, profitez-en 😉  ❤

 

115312_backdrop_scale_1280xauto

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s